Financement

Comment financer votre formation Révoluson ?

Plusieurs possibilités s’offrent à vous afin de financer votre formation. Nous avons listé ci dessous les solutions les plus fréquentes qui dépendent de votre statut. Vous devrez réaliser une démarche auprès d’un organisme financeur afin de constituer votre dossier. Cependant, nous sommes à même de vous accompagner dans toutes vos démarches.

Afin de vous consacrez à vos études l’esprit tranquille, nous avons mis en place un prêt études, destiné aux étudiants, aux apprentis et aux salariés en reconversion professionnelle.

Nous attirons votre attention sur les délais de retour variables (dépendant de l’organisme et de votre statut) ainsi que sur l’ensemble des documents à fournir.

Pour tous renseignements ou suivi de dossier, n’hésitez pas à nous contacter.

 

Vous êtes : 

Salarié(e) d'une structure publique ou privée

 

Plan de formation

Les organismes privés et publics peuvent financer des actions de formation dans le cadre d’un plan de formation dont le contenu est laissé à leur initiative. Le plan de formation permet de financer les frais liés à la formation (coût de la formation, déplacements, hébergement) et de prendre en charge la rémunération du salarié (partiellement ou en totalité). Pour savoir si votre projet peut être financé dans le cadre du plan de formation, adressez-vous au service des ressources humaines de votre entreprise ou administration, afin de présenter la formation envisagée (contenu, organisme, durée, programme) ; fournissez un devis. Plus de détails : http://travail-emploi.gouv.fr/.

Congé Individuel de Formation (CIF)

Le congé individuel de formation (CIF) est le droit de s’absenter de son poste de travail pour suivre une formation de son choix. Le CIF permet à tout travailleur, au cours de sa vie professionnelle, de suivre à son initiative et à titre individuel, des actions de formations, indépendamment de sa participation aux stages compris dans le plan de formation de l’entreprise. Sauf accord sur une durée plus longue, l’absence ne peut être supérieure à un an pour un stage à temps plein ou à 1 200 heures pour un stage à temps partiel. Ce congé permet également de préparer et de passer un examen. Tout salarié peut accéder à un congé individuel de formation, quels que soient l’effectif de l’entreprise et la nature de son contrat de travail. Une condition d’ancienneté est nécessaire : 24 mois consécutifs ou non en tant que salarié dont 12 mois dans l’entreprise (36 mois dans les entreprises artisanales de moins de 10 salariés). Un délai de franchise entre deux CIF doit être respecté. Sa durée, qui dépend de celle du précédent congé individuel de formation, ne peut être inférieure à 6 mois ni supérieure à 6 ans. Plus de détails : http://travail-emploi.gouv.fr/

Droit Individuel à la Formation (DIF)

Le DIF permet aux salariés en CDI, CDD ou fonctionnaires de se constituer un crédit d’heures de formation de 20 h par an (pour un temps complet). Ce crédit est capitalisable sur 6 ans dans la limite de 120 h. L’initiative d’utiliser les droits à la formation ainsi acquis appartient au salarié, mais le choix de l’action de formation s’effectue en concertation avec l’employeur. Si vous êtes agent public, vous ne pourrez utiliser le DIF que pour des actions inscrites au plan de formation de votre administration. La formation peut se dérouler : – en dehors de votre temps de travail (vous percevrez alors une allocation équivalant à 50% de votre salaire net). – pendant votre temps de travail (vous serez rémunéré au taux normal). Les frais de formation sont pris en charge par votre employeur ou un fonds de formation. Plus de détails : http://travail-emploi.gouv.fr/

Période de professionnalisation

La période de professionnalisation a pour objet de favoriser le maintien dans l’emploi des salariés en CDI ou des fonctionnaires : – comptant 20 ans d’activité professionnelle. – ayant plus de 45 ans (avec une ancienneté d’au moins 1 an dans leur entreprise). – reprenant une activité professionnelle après un congé de maternité ou parental. Si vous remplissez l’une de ces conditions, la période de professionnalisation vous permet d’acquérir ou de renforcer vos compétences par l’obtention d’une qualification dans le domaine d’activité de votre entreprise/administration. Elle peut être mise en œuvre à votre initiative ou à la demande de votre employeur. Les actions de formation effectuées dans le cadre de la période de professionnalisation se déroulent en principe pendant le temps de travail. Elles peuvent toutefois également se dérouler, pour tout ou partie, en dehors du temps de travail. Les frais de formation et la rémunération sont pris en charge par l’employeur Plus de détails : http://travail-emploi.gouv.fr/

 

 

Intermittent

Plan de formation

Le dispositif légal prévoit l’accès au congé individuel de formation pour les salariés embauchés sous contrat à durée déterminée, y compris les intermittents du spectacle qui bénéficient, par dérogation, de conditions d’accès plus favorables.
3 conditions doivent être réunies (recevabilité appréciée au moment du dépôt du dossier) :

  • Ancienneté professionnelle de 2 ans.
  • Volume d’activité de 220 jours de travail ou cachets répartis sur les 2 à 5 dernières années.
  • Sur ces 220 jours de travail ou cachets, vous devez justifier de :

– Pour les artistes interprètes et musiciens :
– ou cachets répartis sur les 12 derniers mois
– Pour les techniciens du spectacle vivant ou réalisateurs :
88 jours de travail ou cachets répartis sur les 24 derniers mois
ou 44 jours ou cachets répartis sur les 12 derniers mois
– Pour les techniciens de l’audiovisuel :
130 jours de travail ou cachets répartis sur les 24 derniers mois
ou 65 jours de travail ou cachets répartis sur les 12 derniers mois.

Droit Individuel à la Formation (DIF)

Le DIF est un droit pour le salarié, adapté de manière dérogatoire pour les intermittents du spectacle, qui offre la possibilité de se former tout au long de la vie.
Le DIF permet d’acquérir chaque année des heures de formation et de les cumuler dans la limite de 140 heures.
Cette capitalisation constitue au fur et à mesure et sur un nombre d’années non plafonné un « compte épargne formation », où sont conservées les heures acquises. Vous pouvez les utiliser quand vous souhaitez entreprendre un projet de formation audiovisuelle, parallèlement aux autres stages que l’AFDAS vous finance, ou bien si vous êtes en « carence » sur les autres dispositifs.
L’AFDAS prend en charge le coût pédagogique du stage de l’intermittent du spectacle dans le cadre d’un DIF, dans la limite de barèmes horaires et plafonds définis chaque année.
Le dossier de prise en charge est téléchargeable directement sur le site de l’AFDAS.

Plan de formation et la période de professionnalisation

Conditions d’accès :

tableau fin

(1) Les jours d’arrêt de travail et les congés maternité indemnisés par la CPAM sont comptabilisés comme jours de travail. Votre ancienneté professionnelle est calculée par l’AFDAS à compter du premier jour travaillé en tant qu’intermitent. Elle n’a pas de rapport avec votre situation au regard de Pôle Emploi.
Plus de détails : https://www.afdas.com/

 

Interimaire

Congé Individuel de Formation (CIF)

Les fonds d’assurance formation du travail temporaire (FAF-TT) financent les congés individuels de formation (CIF) des intérimaires afin de leur permettre de suivre, à leur initiative et à titre individuel, des actions de formation. Pour cela, il faut totaliser 1 600 h dans le travail temporaire au cours des 18 derniers mois, dont 600 h dans l’entreprise qui signe votre autorisation d’absence. Vous devez déposer votre demande au maximum au cours de votre mission ou dans un délai de 3 mois après la fin de votre dernière mission dans cette entreprise. Le CIF doit démarrer au plus tard 12 mois après la remise de la demande d’autorisation d’absence. Le FAF-TT peut prendre en charge votre rémunération en tout ou partie des frais liés à une formation en présentiel de maximum 12 mois (ou 1200 h pour les formations à temps partiel). NB : les formations en alternance ne sont pas financées. Des conditions particulières s’appliquent pour les personnes totalisant au moins 4500 h de travail temporaire dans les 3 dernières années ou déclarées inaptes à exercer leur métier.

 

 

Demandeur(se) d'emploi, jeune sans emploi ou en formation

Contrat de professionnalisation (formation en alternance)

Il s’adresse aux :
– jeunes âgés de 16 à 25 ans afin de compléter leur formation initiale ;
– demandeurs d’emploi de 26 ans et plus inscrits à Pôle Emploi ;
– bénéficiaires du RSA (revenu de solidarité active), de l’AAH (allocation adulte handicapé), de l’ASS (allocation de solidarité spécifique) ou d’un contrat unique d’insertion.
Le contrat de professionnalisation est un contrat de travail qui permet à son titulaire d’alterner des périodes d’activité professionnelle dans l’entreprise et des périodes de formation visant à l’obtention d’une certification ou d’un diplôme.
Les personnes en contrat de professionnalisation ont un statut de salarié. Leur rémunération est calculée en fonction de l’âge et du niveau de formation : Elle ne peut être inférieure à 55 % du SMIC pour les bénéficiaires âgés de moins de 21 ans et à 70 % du SMIC pour les 21 ans et plus. Elle est égale à 100% du SMIC pour les plus de 26 ans.
Le coût de la formation est financé par l’OPCA de l’entreprise d’accueil. Plus de détails : http://travail-emploi.gouv.fr/

Le Droit Individuel à la Formation (DIF) portable

Il est possible d’utiliser les heures de DIF acquises et non-utilisées dans 3 cas de figure :

Vous êtes en période de préavis : vous pouvez demander à mobiliser votre DIF avant votre départ de l’entreprise. A défaut, votre employeur vous délivre un certificat de travail sur lequel figurent les informations suivantes :
– Nombre d’heures acquises et non-utilisées ;
– Somme à laquelle correspondent ces heures ;
– Coordonnées de l’OPCA dont relève l’entreprise.

Vous êtes demandeur d’emploi inscrit au Pôle Emploi : vous devez faire part de votre projet de formation à votre conseiller Pôle Emploi et lui présenter votre certificat de travail. Le Pôle Emploi fait la demande d’utilisation de votre DIF portable auprès de l’OPCA de votre ancien employeur.

Vous êtes embauché(e) chez un nouvel employeur : vous devez utiliser votre DIF portable dans les 2 années suivant votre embauche en en faisant la demande auprès du service RH de votre nouvel employeur. L’OPCA de cet employeur peut prendre en charge les frais de formation
Plus de détails : Contactez votre conseiller Pôle Emploie.

L’Aide Individuelle à la Formation (AIF)

L’AIF permet de financer tout ou partie du coût d’une formation dans le cadre d’un Contrat de Sécurisation Professionnelle (CSP) en complément d’un financement OPCA (AIF/CSP) ou du DIF portable (AIF+DIF).
L’aide, accordée sur décision du Directeur régional du Pôle Emploi, est comprise entre 1 500 € et 3 200 €.
Pour présenter votre demande, contactez votre conseiller Pôle Emploi afin de remplir un formulaire de demande d’AIF et déposer celui-ci auprès du Pôle Emploi 15 jours avant le début de la formation.
Plus de détails : Contactez votre conseiller Pôle Emploi.

Indemnisations chômage : demande de maintien

Si vous percevez une indemnisation chômage, vous devez demander son maintien pendant l’action de formation envisagée.
Votre allocation d’Aide au Retour à l’Emploi (ARE) deviendra alors Allocation de Recherche d’Emploi Formation (AREF) et vous serez dispensé(e) de recherche active d’emploi le temps de la formation.
Plus de détails : Contactez votre conseiller Pôle Emploi.

Professionnel libéral, indépendant, chef d'entreprise

OPCA PL

Vous êtes travailleur indépendant, professionnel libéral, commerçant, artisan, agriculteur, chef d’entreprise non-salarié, conjoint associé.
Plus de détails : contactez l’OPCA PL (http://www.opcapl.com) auprès duquel vous cotisez pour faire la demande de prise en charge avant le début de l’action de formation.

AGEFICE (Association de Gestion du Financement de la formation des Chefs d’Entreprise)

Vous êtes dirigeant non salarié des secteurs du commerce, de l’industrie et des services inscrits à l’URSSAF.
Plus de détails : contactez le point d’accueil AGEFICE de votre chambre de commerce et d’industrie; ou consultez : www.agefice.fr

Vous êtes exploitant ou dirigeant d’une entreprise agricole/travaux forestiers/paysage.
Plus de détails : www.vivea.fr

Crédits d’impôt

Les entreprises peuvent bénéficier dans certains cas (notamment pour la formation des chefs d’entreprises, gérants, exploitants individuels…) de crédits d’impôts.
Vous pouvez vous informer auprès de votre expert-comptable.