Formation Ingénieur du son

Maîtriser les environnements studio et live.

En Savoir +

Qui sommes-nous ?

Un centre de formation novateur dédié aux métiers du son, intégré à un Label/Majors et une école de Musique.

En Savoir +

Formation Technicien son Studio

Maîtriser un environnement technico-artistique.

En Savoir +

Formation Technicien son Live

Apprenez toutes les techniques du live.

En Savoir +

Formation Production Musicale M.A.O

Devenez Producer : maitrisez les techniques et méthodes modernes avec des leaders du métier.

En Savoir +

Formation musicale

Ce module additionnel vous permettra d’augmenter votre champ de compétences en devenant musicien.

En Savoir +

Interview exclusive de Krs-One, Simone G Parker et Dj Predator Prime pendant l’enregistrement de son nouvel album « Now Hear This ». Images tournées au Studio Everest à Savigny le temple et pendant le festival « Check The Rhyme » à Nice.

Livre d’or

La majorité de nos anciens élèves sont devenus professionnels dans les métiers du son. Ils vous laissent un souvenir de leur expérience chez Révoluson.

Fabien

 

« Je cherchais une formation sérieuse, avec un esprit professionnel et de bonnes conditions de travail. J’ai été servi : des professeurs compétents, disponibles et accessibles, un suivi personnalisé et une ambiance « familiale ». Adepte du « pour savoir faire… il faut faire », j’ai été très satisfait des nombreuses heures de pratique sur le matériel, le tout appuyé par une solide théorie. Merci Révoluson ! »  

Marianne

« De septembre 2012 à mars 2013, j’ai bénéficié de la formation d’ingénieur du son à Revoluson http://www.revoluson.fr/ à Pontoise dans le Val d’Oise.

Cette formation m’a donné les bases de connaissances techniques dans des domaines très variés. J’ai particulièrement aimé leur approche pédagogique qui, sans rien concéder à la rigueur de la technique, donne à comprendre plutôt qu’à apprendre par cœur. Il m’a été proposé d’expérimenter concrètement les domaines étudiés. Ces domaines étaient très variés et très pratiques.

La partie audio était en partie une révision car l’orthophonie a des liens avec la phonétique et les sciences du langage.

Les fréquences et les intensités étaient donc déjà des notions que je connaissais. Mais je ne connaissais pas les différences entre les dB spl ni le diagramme de Fletcher et Munson qui donne à voir les pondérations nécessaires pour un bon mixage.

 Toutes les notions d’électricité m’ont permis de comprendre que ce n’était pas « magique », que les phénomènes sonores observés suite à une action physique (i.e. monter le fader du master) répondaient simplement à des lois physiques mises en pratique par des ingénieurs, concepteurs ceux-là, du son.

 Ainsi, premièrement, on accède à la magie du chemin du signal et au fait d’y intégrer chaque élément.

Deuxièment, on reconnaît le travail et donc la valeur plus ou moins grande du matériel utilisé (micros, console, enceintes, etc).

 La partie studio se déroulait… dans un studio ! C’est toujours cet aspect « pratique » de cette formation. Couplés à la MAO, ces cours m’ont permis d’intégrer l’utilisation d’un séquenceur et derrière les effets des effets ( 😉 ) : compression, équalisation, réverb’, delay, flanger…

 En plus, des cours de solfège et d’études musicales ont été très enrichissants pour la maîtrise des instruments virtuels ainsi que pour la culture personnelle.

 En sonorisation, même si j’ai malheureusement dû écourter cette partie, il m’a tout de même été donné de voir : les riders et plans de scène, les connectiques et le patch, le montage d’une régie façade / retour et les effets.

 Bref, je conseille fortement cette formation, qui pour l’instant est réalisée par correspondance en attendant que de nouveaux locaux soient trouvés. »

Christophe

 

J’ai fait ma formation chez Révoluson et je dois dire que c’était juste un régal. 

N’ayant jamais été très réceptif au système scolaire académique, j’ai enfin trouvé un réel plaisir à apprendre sans que ça ne représente une corvée. La méthode d’enseignement est tout simplement ce que je pouvais espérer de mieux. Techniquement, on réalise très vite que ce sont de vrais professionnels qui nous parlent (et en toute humilité en plus !). Et alors humainement, cela n’a juste rien avoir avec ce que j’ai pu connaître avant dans l’enseignement conventionnel. Or, je pense foncièrement que cette dimension est décisive quant à la réussite ou non d’un élève. Personnellement, je ne suis pas quelqu’un de très confiant de nature et ça m’a donné des ailes en définitive. Les profs prenaient le temps de m’écouter et de prendre en considération mes éventuelles incompréhensions et cela jusqu’à ce que j’imprime. Il y a un vrai contact et un souci de compréhension collective. Et ça c’est plutôt rare dans l’enseignement conventionnel car il est évident que même avec la meilleure des volontés du monde, quand on est dans un amphi ou une salle de cours avec une cinquantaine d’élèves au bas mot, je ne vois pas comment cette approche peut être réalisée. C’est ce que Révoluson a compris et c’est probablement une des raisons qui font qu’ils ne comptent quasiment aucun élève sans diplôme à la sortie de leurs formations (malgré le niveau requis) car ils serrent volontairement leurs effectifs de classes pour préserver cette méthode. 

Egalement en ce qui concerne le suivi : Revoluson n’est pas adepte du contrôle continu à proprement dit. L’important pour eux est de savoir que tout a bien été assimilé pour chacun. Le résultat des tests de fin de chapitre n’est donc qu’un biais pour permettre cette vérification. Aucune note n’est reportée sur un bulletin final. Si le prof remarque qu’il y a des choses à revoir, on refait simplement l’exercice ensemble et généralement, ça va assez vite pour en faire de l’histoire ancienne. Du coup, on ne se sent ni largués, ni jugés, ni sous pression à cause d’une mise à l’épreuve constante. Même entre élèves, aucun soupçon d’esprit de concurrence ne fait surface. C’est un gros stress dont je me suis senti totalement délesté pour ma part. Or, en ce qui me concerne, c’était un aspect décisif pour que je réussisse. J’en garde un excellent souvenir et je tiens même à leur adresser un grand merci pour ce que cela a pu m’apporter par la suite.

D’ailleurs, j’ai rencontré plus tard des ingénieurs du son sortant de dites « grandes écoles » et je n’ai franchement pas eu le sentiment d’être à la ramasse sur quoi que ce soit ni même d’avoir un niveau plus bas que le leur. Je me dis donc aujourd’hui que tant qu’à jouir d’un meilleur confort d’apprentissage en dépensant la moitié du tarif de ces écoles et en 6 mois, y a pas vraiment à se poser trop de question… Quant à ceux qui pensent que ça pèsera moins lourd sur le CV, sachez que dans ce métier, c’est ce qui se passera concrètement sur le terrain qui définira votre place. Pas besoin de voir plus loin pour comprendre si vous êtes bons ou mauvais ! Et il paraît qu’on trouve de moins en moins de bons. A vous de voir! ^^

 Bref pour conclure simplement, pour moi ce ne fut pas seulement une formation mais aussi une expérience humaine. 

Et je la recommande vivement à ceux qui sont sensibles à ce genre de principes. 

 

Nouveau concept

  • Où que vous soyez sur sur le globe, si vous possédez un ordinateur, une webcam et une carte son, vous pourrez désormais enrichir vos connaissances personnelles, apprendre un métier ou évoluer professionnellement dans le domaine du son.
  • Notre offre se base sur l’apprentissage et la maîtrise des outils techniques du son et des musiques actuelles.
  • Toutes nos formations incluent le concept de visio-learning, c’est-à-dire la possibilité d’étudier de chez soi avec un formateur spécialisé et professionnel par visio-conférence.
  • Le visio-learning permet une interaction formateur-étudiant équivalente aux cours en salle de classe, avec l’avantage d’une large gestion de son temps et une économie de trajet.
  • L’équipe de formateurs revolusondiers sont tous des ingénieurs du son diplômés, expérimentés et actifs au service de la musique pour tous.
  • Inscription et traitement de dossier gratuits et sans engagement.
Nos formations